Service de Chirurgie Cardio Vasculaire et Thoracique du CHU de Dijon

L’Insuffisance mitrale

La valve mitrale

La valve mitrale est une valve située entre 2 cavités du cœur, l’oreillette gauche et le ventricule gauche. Elle permet au sang de passer de l’oreillette au ventricule et l’empêche de passer dans l’autre sens (comme une soupape d’un moteur).

La maladie

L’insuffisance mitrale est une maladie de la valve mitrale où la valve ne fonctionne pas correctement avec pour conséquence un reflux de sang du ventricule à l’oreillette. Cette maladie est responsable d’un essoufflement à l’effort. Elle peut être longtemps bien tolérée. Cependant, le cœur se fatigue et il vaut mieux traiter la valve pendant que le cœur fonctionne correctement et qu’il peut récupérer.

figure 1

Le traitement

Le traitement de cette maladie est une réparation de la valve appelée « plastie mitrale ». Cette réparation est possible dans la plupart des cas. Cependant si elle n’est pas possible, il faut changer la valve et la remplacer par une prothèse valvulaire.

Il existe 2 types de prothèses valvulaires :

- les valves mécaniques qui ont l’avantage de ne pas s’user avec le temps mais dont les inconvénients sont la nécessité d’un traitement anticoagulant à vie (qui fluidifie le sang et favorise les saignements) et un bruit constant mais généralement bien toléré.
- Les valves biologiques (fabriquées avec du péricarde de bœuf ou du tissu porcin) qui ont l’avantage de ne pas nécessiter de traitement anticoagulant mais l’inconvénient de se dégrader en 10 à 15 ans.

Votre chirurgien vous aidera à choisir le type de valve le plus adapté dans votre cas.

figure 2figure 3

L’intervention

Il existe différentes voie d’abord (cicatrices) pour cette chirurgie :

- la sternotomie qui consiste à ouvrir l’os en avant de la cage thoracique pour accéder au cœur
- la mini- thoracotomie droite vidéo-assistée qui consiste à réaliser une petite cicatrice sous le mamelon droit et une petite cicatrice au pli de l’aine droit.

L’intervention se fait sous circulation extra-corporelle, c'est-à-dire en mettant en place une machine qui remplace le cœur et les poumons pendant l’intervention. Le chirurgien répare la valve dans la plupart des cas, il met alors en place un anneau pour que cette réparation soit stable dans le temps. Si la valve est trop dégradée et qu’une réparation n’est pas possible, il la remplace par une prothèse valvulaire.

figure 4

Vous êtes hospitalisé quelques jours en service de réanimation après l’intervention, puis dans le service de chirurgie cardiaque. La durée moyenne d’hospitalisation pour cette intervention est de 8 à 10 jours.

Mentions légales