Service de Chirurgie Cardio Vasculaire et Thoracique du CHU de Dijon

Le rétrécissement aortique calcifié

La valve aortique

figure 1

La maladie

Le rétrécissement aortique est une maladie de la valve aortique. C’est une maladie fréquente qui survient surtout chez les sujets âgés. Celle-ci est le siège de dépôts calcaires qui gênent son ouverture et créent un obstacle à l’éjection du sang à travers la valve aortique. Cette maladie est responsable le plus souvent d’un essoufflement à l’effort qui s’aggrave progressivement, ou de pertes de connaissance.

Figure 2

Le Traitement

A partir d’un certain degré d’usure de la valve et en fonction de la gène occasionnée, votre cardiologue vous conseillera de vous faire opérer.
Le traitement de cette maladie est le remplacement de la valve par une prothèse valvulaire.

Il existe 2 types de prothèses valvulaires :

- les valves mécaniques, en carbone, qui ont l’avantage de ne pas s’user avec le temps mais dont les inconvénients sont la nécessité d’un traitement anticoagulant à vie (qui fluidifie le sang et favorise les saignements) et un bruit constant de ‘clic-clac’ mais généralement bien toléré.

- Les valves biologiques, en tissu animal (bœuf ou porc), qui ont l’avantage de ne pas nécessiter de traitement anticoagulant mais l’inconvénient de se dégrader en 10 à 15 ans (plus on est jeune et plus elle se dégrade rapidement).

Votre chirurgien vous aidera à choisir le type de valve le plus adapté dans votre cas.

figure 3figure 3

L’intervention

Il existe différentes voies d’abord (cicatrices) pour cette chirurgie :

- la sternotomie qui consiste à ouvrir l’os en avant de la cage thoracique pour accéder au coeur ;

- la mini-sternotomie qui consiste à réaliser une plus petite incision en ne coupant que la partie supérieure de l’os ;

- la thoracotomie droite qui est une petite cicatrice au dessus du mamelon droit (8-10 cm) associée à une petite cicatrice au pli de l’aine, sans section osseuse, en passant entre les côtes.

L’intervention se fait sous circulation extra-corporelle, c'est-à-dire en arrêtant le cœur et en le remplaçant par une machine: la circulation extra-corporelle. Le chirurgien retire votre valve calcifiée et fixe une prothèse valvulaire à la place.

Vous êtes hospitalisé quelques jours en service de réanimation après l’intervention, puis dans le service de chirurgie cardiaque. La durée moyenne d’hospitalisation pour cette intervention est de 6 à 10 jours.

Le TAVI

Il existe une nouvelle technique dite « trans-artérielle » ou TAVI qui consiste à implanter la valve en passant par l’intérieur des artères. On n’ouvre pas la cage thoracique. La valve est montée sur un ballon qui est gonflé à l’intérieur de votre valve calcifiée. Cette technique est moins lourde mais elle est pour l’instant réservée aux malades qui ne sont pas opérables en chirurgie conventionnelle car il n’a pas été prouvé qu’elle était aussi efficace que la chirurgie classique.

Figure 4

Mentions légales